. HISTOIRES DE SABLE (rêveries intemporelles) .



Exposition du 11 au 29 juin 2019
Vernissage le mardi 11 juin de 18h à 21h

Maud Maffei
Damien Guggenheim



Une proposition de Marie Gayet


© Maud Maffrei

À la boutique Les Néréides-Paris à Montmartre, le Quatre-Vingt-Onze est un espace d’exposition créé à l’initiative de Béatrice Wijffels et géré par Léa Ducos, artiste. Il est principalement dédié à la jeune création. Pour cette première carte blanche, elles invitent Marie Gayet, commissaire d’exposition indépendante, qui propose l’exposition HISTOIRES DE SABLE (rêveries intemporelles) avec les deux artistes Maud Maffei et Damien Guggenheim.

HISTOIRES DE SABLE emprunte son titre à une série de dessins de Maud Maffei. Entre les fenêtres du premier étage de l’espace Quatre-vingt-onze, viennent s’ajouter d’autres fenêtres, à la fois réelles et fictives, telles des images mentales, des ouvertures vers des paysages imaginaires. Les oeuvres présentées pour l’exposition dissolvent les limites de l’espace et du temps. On trouvera une suite de plusieurs panneaux sur papier en noir et blanc, un dessin numérique avec projection vidéo ainsi que d’autres dessins. L’œuvre in situ de Damien Guggenheim résonne avec celles de Maud Maffei en immisçant un découpage dans le réel. A divers niveaux, l’exposition interroge ainsi les limites entre réel, fictif et virtuel.

Maud Maffei est diplômée de la Villa Arson (DNSEP, 2010) et est Docteur en Histoire de l’art de l’Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et de la Freie Universität Berlin avec une thèse sur l’œuvre de Robert Smithson (Robert Smithson et la Cybernétique : langage, technologie et abstraction, félicitations du jury à l’unanimité, 2016).

En 2018, elle reçoit la Mention du Prix de Dessin Pierre David-Weill de l’Académie des Beaux-Arts à l’Institut de France et est résidente du programme Digital Research and Art Wave au 100ecs, Paris. En 2019, son travail est présenté à l’exposition Looking for Utopia dans les salons de l’hôtel Novecento à Venise (mai-juillet), une proposition de Bianca Cerrina Feroni et Melania Rossi sous le patronage de l’Institut Français.

Damien Guggenheim est diplômé en Arts visuels à l’École supérieur des Beaux-Arts à Genève en 2004, en Théorie des arts et du langage à l’EHESS de Paris en 2007, Damien vit et travaille à Paris. Récemment, sa dernière exposition personnelle « Retour de campagne » a été présentée en novembre 2018 à la Galerie Eyris Dadoun à Paris. Il a aussi participé à l’exposition collective « La chaise vide » en hommage à Marcel Broodthears à la Villa Belleville en mars 2018. Il est membre de l’organisation « Le Bail » qui organise des expositions.

Pour l’exposition, Damien Guggenheim réalise une œuvre in situ.
« Retourne-toi » reprend le texte de Virgile dans ses « Géorgiques » concernant Orphée et Eurydice. Il est donné à lire sur les marches d’un escalier en colimaçon et remanié de sorte à pouvoir être lu de haut en bas (en descendant) ou de bas en haut (en montant).


Marie Gayet exerce en indépendante une activité plurielle dans le domaine de l’art contemporain. En tant que commissaire d’exposition, elle s’intéresse particulièrement à la jeune création et aux pratiques contemporaines sans distinction de médiums. Elle écrit aussi des textes pour les artistes ou les galeries et collabore régulièrement de la revue Artaïs Art Contemporain.

Elle monte des expositions dans des lieux atypiques (lieu historique, artist run space, loft inoccupé, etc...).
En 2014 et 2015, elle est commissaire associée au programme Hors les Murs YIA/Marais Culture +, Musée Cognacq Jay, Musée Picasso, Musée de la Chasse et de la Nature, BHVP, MEP).

Membre de c-e-a*, elle participe à la programmation des événements Public Pool, PP#4 Ecrire l’art (déc 2017, Cité internationale des arts), PP#5 Voisinages (sept 2018, Cité internationale des arts) et PP#6 Commun Common (fev 2019, Frac Champagne-Ardenne, Reims).
Elle contribue à la programmation de Tous les docs, association pour la promotion et la diffusion du film sur l’art, qui organise des projections dans des centres d’art (Mac Val, Monnaie de Paris).

Elle intervient à Drouot Formation et à l’école EAC où elle a coordonné en 2018 la programmation de la Galerie éphémère, un projet expérimental d'expositions montées par les étudiants.
Son travail de recherche autour du projet The Eyes Shut de Sonia Fleischmann a fait l’objet d’une invitation par l’historienne d’art Agnès Callu pour la revue DDD, dessein, dessin, design.

*Fondée en 2007, l’association c-e-a / Association française des commissaires d'exposition a pour vocation de regrouper les personnes exerçant une activité de commissaire d'exposition d'art contemporain en France et de constituer une plateforme de réflexion, de promotion et d'organisation d'actions et de projets autour de cette activité. www.c-e-a.asso.fr
Mark