. BALIN BALAN .




Balin - balan* c’est une expression provençale signifiant littéralement "En se balançant doucement". Sa phonétique évoque une condition d’oscillation au rythme des saisons qui pointent nos vies.

A partir de ce sentiment, Claire Meinhard réalise une nouvelle série d’illustrations inspirées de l’univers créatif de Les Néréides exprimé dans la collection Jardin de Provence. L’artiste envahit l’espace d’exposition Quatre-Vingt-Onze d’une intense et raffiné herbier.

Balin-balin devient alors une exhortation à se prélasser au soleil de nos mémoires, à retrouver la chaleur des après-midis d’enfance animés d’émotions simples, dans un jardin riche de plantes qui coexistent malgré leur diversité. Il s’agit d’une balade intime à travers les portraits de la Méditerranée évocatrice de tous ces lieux qui ont marqué notre existence. Ce mélange de mélancolie et de bonheur raconté par la littérature provençale de Marcel Pagnol, Jean Giono et René Char.

En se balançant sur le fil des souvenirs, Claire Meinhard utilise un vocabulaire de formes simples et de lignes fluides pour traduire l’idée d’une Provence à laquelle son histoire est aussi profondément liée. Elle nous ouvre les portes d'un verger réel et fantastique avec son geste épuré, des nuances colorées vives, un dessin limpide et poétique. 

Chaque illustration constitue un fragment de la nature composant notre mémoire. Coquelicots, branches d’olivier, fleur d’oranger poussent/vibrent l’un à côte de l’autre dans une symphonie qui se détache du fond blanc. Les couleurs suivent discrètement les traits sans détourner notre attention de la composition, à l’exception de quelques aplats chromatiques plus intenses illuminant un élément du bouquet. 

Un univers botanique qui résonne dans les objets de l’artiste-designer Sophia Taillet capable de moduler finement l’espace à travers un jeu de lumières, de transparences et de textures. Ses créations, faisant partie de la collection CURVE, répondent au principe de balancement et d’équilibre, du balin et du balan, entre la recherche d’une stabilité et la volonté de garder leur dimension aérienne. 

Le voyage parmi les “senteurs“ de Provence nous confrontera à la capacité de la Nature à surpasser nos vies. C’est le souffle du Mistral qui revient pour nous rappeler l’impossibilité d’échapper aux souvenirs du passé, le plaisir de retrouver nos racines perdues et le désir de se laisser aller balin - balan au flux du destin. 

Anna DONÀ 


*Balin - balan / Balalin-balalan [P, FRP]Expression provençale signifiante “En se balançant doucement" (sens propre) et donc "tranquilement" (sens figuré). Les variantes sont des locutions provençales usuelles, dont la phonétique évoque le balancement (balin d'un côté, balan de l'autre) et dont le sens est porté par balan (qui signifie en provençal "équilibre, contre-poids"). Synonimes : Cahin-caha, clopin-clopant, tant bien que mal.Philippe Blanchet, Expressions familières de Marseille et de Provence, Editions Bonneton, 2000, p38.
                          
Mark